Le Bilan Psychologique

 

QU’EST CE QU’UN BILAN ?

 

Le bilan psychologique est une évaluation globale du fonctionnement intellectuel et/ou affectif de l’enfant ou de l’adolescent à un moment donné de son parcours. C’est un moyen de décoder les difficultés rencontrées, de les comprendre et de les verbaliser.
Très souvent, le bilan est conseillé par l’école, parfois par des proches, ou directement demandé par les parents. Il est proposé lorsque l’on sent son enfant en difficulté sur le plan psychologique et/ou dans ses relations avec ses parents, frères, sœurs, autres enfants, à l’école…

Exemple de problèmes rencontrés pour lesquels un bilan peut être demandé: pipi au lit, pleurs fréquents, agressivité, hyperactivité, retard scolaire, tristesse…

 

QUELS  SONT LES TESTS QUI SERONT UTILISÉS ?

 

  • En ce qui concerne l’ Évaluation intellectuelle et cognitive;

- L’échelle d’efficience intellectuelle de Wechsler : WISC V (enfants et adolescents) : Cette échelle permet d’évaluer le fonctionnement intellectuel général. Elle s’adresse aux enfants à partir de 6 ans jusqu’à 16 ans 11 mois.

- L’échelle d’intelligence de Wechsler pour la période préscolaire et primaire WPPSI-IV : Cette échelle permet d’évaluer le fonctionnement intellectuel général. Elle est divisée en deux formes distinctes : pour les plus jeunes de 2 ans 6 mois à 3 ans 11 mois puis pour les enfants  de 4 ans jusqu’à 7 ans 7 mois.

Ce sont ces mêmes échelles qui vont déterminer le quotient intellectuel (QI). L’intérêt est de souligner les domaines où l’enfant/adolescent est le plus à l’aise et ceux où il se trouve en difficulté. Cela permet de valoriser les réussites et de cibler les domaines qui posent problèmes et qu’il est possible de travailler.

Les chiffres obtenus ne sont qu’une photographie prise à un instant T; ces derniers ne cessent d’évoluer avec le temps.

 

  • En ce qui concerne l’ Évaluation de la personnalité;

Les tests de personnalité, ou tests psychoaffectifs, permettent d’éclairer sur le vécu affectif de votre enfant, son mode d’appréhension du monde, son ressenti intérieur et sa manière de se situer dans les relations.

Il s’agit principalement de tests sous forme d’images, de questionnaires ou de dessin :

Sont régulièrement utilisés le dessin de la famille, le dessin du bonhomme, des échelles de dépression, la figure de Rey, ou des tests dits projectifs, tels que le CAT/TAT, le Rorschach, ou le test de Zulliger.

En fonction des difficultés repérées, d’autres bilans peuvent être proposés auprès d’autres professionnels.

 

DÉROULEMENT :

 

  • L’entretien préliminaire se fait en présence du ou des parents et de l’enfant ou de l’adolescent concerné par le bilan. C’est un entretien de prise de contact et de découverte de la personne et de son histoire (anamnèse). Il vise à préciser les demandes et attentes de chacun et d’évaluer la nécessité du bilan. Cet entretien vient apporter un certain nombre d’éléments qui vont permettre de choisir les tests appropriés
  •  La passation des tests se fait en plusieurs séances et dépend de la fatigabilité de l’enfant ou de l’adolescent, mais également du type de bilan. De manière générale la passation se fait sans la présence des parents.
  • L’analyse et rédaction du rapport : le compte rendu est une synthèse écrite des éléments chiffrés du bilan et de l’analyse des éléments issue de l’examen psychologique.
  • L’entretien de restitution se fait en présence du psychologue, du ou des parents et de l’enfant ou de l’adolescent. Il permet d’échanger et de discuter ensemble des résultats du bilan. Lors de cet entretien il vous sera remis un document de synthèse des résultats et des propositions de prises en charges adaptées à l’enfant. Toutes les données recueillies sont exploitées dans le respect du code de déontologie du psychologue.

 

COMMENT EXPLIQUER ET PRÉSENTER LE BILAN À VOTRE ENFANT ?

 

Afin de mettre à l’aise votre enfant, il convient de lui dire que le psychologue n’est pas un médecin, et qu’il n’est donc pas malade. Le psychologue n’est pas non plus un professeur, donc il ne s’agit pas d’épreuves scolaires. Il ne vient pas pour être jugé, mais pour faire des « jeux », des activités, afin de recueillir un maximum d’informations pour l’aider dans ses difficultés et dans sa vie de tous les jours.